Qu’en est-il de la RÉGLEMENTATION ?

Le 4 juillet 2017, les états membres de l’Union Européenne ont voté la définition des perturbateurs endocriniens. Cette définition sera reprise dans toutes les réglementations européennes actuelles et à venir (REACH, Cosmétiques, Biocides, Phytosanitaires, etc.).

La définition retenue est celle de l’OMS - Définition OMS :

substance ou mélange exogène altérant les fonctions du système endocrinien et induisant des effets nocifs sur la santé d'un organisme intact, de ses descendants ou (sous-)populations.



LA STRATÉGIE D’ÉVALUATION DES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

est reprise dans le guide 150 de l’OCDE, structurée
en 5 niveaux d’investigation :

Niveau 1

tri &
classement



par ordre de priorité basé sur les informations existantes

Niveau 2

tests
"in vitro"



renseignant sur le mécanisme / la voie de signalisation.

Tests effectués
par nos partenaires

Niveau 3

tests
"in vivo"

renseignant sur le mécanisme / la voie de signalisation.

Certains tests peuvent apporter des preuves d’effets néfastes.

Tests effectués par

Niveau 4

tests
"in vivo"



renseignant sur
les effets néfastes pointant des critères endocriniens pertinents.

Tests effectués
par nos partenaires

Niveau 5

tests
"in vivo"



renseignant sur
les conséquences des perturbateurs sur le cycle de vie d’un organisme.

Tests effectués
par nos partenaires